Un blog pour
L’EUROPE
Accueil > Actualités > Retour de Dublin : Le parti européen des libéraux et démocrates EDLR devient ALDE

Actualités


Retour de Dublin : Le parti européen des libéraux et démocrates EDLR devient ALDE

Retour de Dublin : Le parti européen des libéraux et démocrates EDLR devient ALDE

Le 11/11/2012

Jean Arthuis, Vice-président de l'UDI en charge du Projet européen, rend compte de son déplacement à Dublin pour le congrès de l'ALDE

 
Représentant l’UDI, j’ai assisté, samedi 10 novembre à Dublin, au congrès du parti européen « ELDR » au moment où il est devenu « ALDE », l’Alliance des Libéraux et des Démocrates pour l’Europe. Ainsi, le groupe au Parlement européen et le parti portent le même nom. J’ai eu l’occasion de rencontrer son président, Sir Graham Watson, et d’échanger avec lui. 
 
Nous avons évidemment évoqué l’avenir de l’euro et la nécessité de donner à la zone euro un gouvernement. Mes interlocuteurs ont souligné le caractère trop vague de la « gouvernance » et insisté sur l’urgence de mettre en place un véritable Gouvernement économique, financier et budgétaire, prenant appui sur un Trésor européen. Chacun a reconnu l’impératif de légitimité démocratique, associant plus directement les chambres des Parlements nationaux au contrôle du Gouvernement de la zone euro. De ce pilotage, dépendent la crédibilité et la confiance des citoyens européens, accessoirement des marchés.
 
L’ALDE est fondamentalement fédéraliste. Il est vrai, chacun s’en souvient à l’UDI, que Guy Verhofstadt, lors de son intervention à la Mutualité, le 21 octobre, avait donné le ton. J’ai pu vérifier les fortes convictions exprimées par les congressistes réunis à Dublin. Ma surprise la plus encourageante concerne l’interprétation du libéralisme. En venant à Dublin, j’avais à l’esprit que l’ELDR rassemblait des ultra-libéraux, version anglo-saxonne pure et dure, financiarisée et nomade. Je n’ai rien perçu de tel et pense sincèrement que nos analyses et propositions convergent sur la nécessité de mettre la liberté au service de la cohésion sociale et de la solidarité. Fini le temps où seule primait la satisfaction des consommateurs. C’est une ambiguïté que je me réjouis d’avoir dissipée. Tout laisse à penser que nous devrions pouvoir nous entendre et sans doute nous rapprocher.
 
Au total, je crois que nous devons approfondir nos échanges. L’ALDE met en chantier son projet pour les prochaines élections européennes. Je souhaite vivement que nous puissions approfondir nos discussions sommairement esquissées à Dublin. Je discerne des lignes de convergence sur les valeurs fondamentales et pense que nous devons pouvoir progresser ensemble pour l’Europe. Une Europe politique au service de la paix mais aussi protectrice de l’emploi et du dynamisme économique. Une Europe qui se donne les moyens de sortir de la crise.

www.parti-udi.fr
Mentions légalesPlan du siteContact