Un blog pour
L’EUROPE
Accueil > Actualités > "Le cadre financier pluriannuel proposé par les Etats : un bond de 20 ans en arrière!"

Actualités


"Le cadre financier pluriannuel proposé par les Etats : un bond de 20 ans en arrière!"

Le 14/03/2013

A la suite du rejet du budget de l'Union par les Députés européens, Dominique Riquet réagit

 

"Avec une baisse de 3,5% en euros courants par rapport à la période 2007-2013, pour une Europe agrandie et avec de nouvelles compétences, le cadre financier proposé par les chefs d'Etat et de gouvernement nous ramène 20 ans en arrière. Au moment où tout le monde reconnaît la nécessité d'une plus grande intégration européenne et de régulations financières, bancaires et économiques à l'échelle de l'Union, saura-t-on faire beaucoup plus avec beaucoup moins?

Pour faire face aux défis de la crise, l'Europe doit s'impliquer plus dans les politiques de croissance et de compétitivité telles que la recherche, le développement, les infrastructures, la formation et le soutien aux PME, et faire plus pour l'angoissant problème du chômage des jeunes. Dans les propositions de répartition du cadre financier, ces évolutions nécessaires n'ont pas été prises en compte. Datant des années 90, c'est-à-dire bien avant la crise, la proposition faite par les Etats membres est inadaptée.

L'Union européenne, qui n'est pas endettée et réduit depuis plusieurs années ses dépenses de fonctionnement, est priée de diminuer son budget par des Etats membres qui, malgré l'austérité qu'ils pratiquent, ont continué pour la plupart à augmenter le leur.

Alors que les ressources budgétaires des Etats sont très contraintes, les députés européens soulignent que la mutualisation des dépenses à l'échelle européenne permettrait de sérieuses économies dans les dépenses publiques des Etats membres pour un résultat plus efficace.

Dans ces conditions, les députés européens ont massivement rejeté la proposition du Conseil en l'état et espèrent que les négociations qui s'engagent permettront d'obtenir des améliorations significatives et donc de répondre mieux aux graves problèmes qui concernent tous les citoyens européens.

C'est maintenant que l'Europe doit porter pour ses citoyens les espoirs de croissance et de solidarité."

www.parti-udi.fr
Mentions légalesPlan du siteContact