Un blog pour
L’EUROPE
Accueil > Actualités > Jean Arthuis envisage un rapprochement entre centristes français et ADLE

Actualités


Jean Arthuis envisage un rapprochement entre centristes français et ADLE

Le 18/09/2013

Jean Arthuis envisage un rapprochement entre centristes français et ADLE

Dans un entretien à EurActiv, le sénateur Jean Arthuis,vice-président de l'UDI  et candidat aux élections européennes, souligne sa proximité avec l’Alliance des Démocrates et des Libéraux pour l'Europe (ADLE). Les centristes français siégaient jusqu'alors avec la droite (PPE) au Parlement européen. Retrouvez l’intégralité de l’interview ici.

Le sénateur français de l'Union des Libéraux et des Indépendants (UDI) Jean Arthuis sera candidat aux élections européennes « s’il le faut ». Lors d’un entretien avec EurActiv, cet Européen convaincu s’est exprimé sur  l’ambition centriste pour les élections européennes à venir.

La fédération de partis centristes fondée il y a moins d’un an par Jean-Louis Borloo s’est regroupé sous le nom « Les Européens » pour défendre une vision de l’Union européenne résolument fédéraliste.  « La famille centriste porte une conviction européenne fondamentale dans ses principes fondateurs. Pour les élections européennes, nous avons choisi de nous présenter sous la bannière « Les Européens ». C’est une main tendue vers ceux qui, de l’UMP aux écologistes,  se reconnaissent dans le projet européen que nous portons » explique Jean Arthuis.

Les centristes sous la bannière "Les Européens"

Un défi pour le parti, à l’heure où l’euroscepticisme a de plus en plus d’adeptes. Pour le centre, cet attachement au projet européen sera surtout l’occasion d’ouvrir la porte à un rapprochement le Modem de François Bayrou.  « À l’occasion des élections municipales, nous nous rendrons peut-être compte qu’une convergence est possible entre l’UDI et le Modem. Mais si ce rapprochement se concrétise, il ne sera pas seulement un accord de circonstance sur les élections municipales et européennes de 2014 » détaille l'homme politique.

Cette recomposition du centre français ne sera pas sans conséquence au niveau européen. Aujourd’hui, les eurodéputés membres de l’UDI siègent au Parlement européen avec les membres de l’UMP au sein du Parti populaire européen. De leur côté, les élus du Modem se sont rapprochés des libéraux de l’Alliance des Démocrates et des Libéraux pour l’Europe (ADLE).

Un possible rapprochement avec l'ADLE

Pour la prochaine législature, la question de la famille politique des Européens reste ouverte, même si ces derniers semblent plus enclins à rejoindre le groupe dirigé par Guy Verhofstadt. « Durant cette législature, nous étions membres du groupe PPE  mais nous n’avons pas opté à ce stade pour un groupe parlementaire plutôt qu’un autre. Cependant, j’ai rencontré à plusieurs reprises Guy Verhofstadt, le président  du groupe ADLE au Parlement européen, dont les propos à forte tonalité fédéraliste ont déclenché une approbation large au sein de l’UDI » confirme Jean Arthuis.

www.parti-udi.fr
Mentions légalesPlan du siteContact