Un blog pour
L’EUROPE
Accueil > Actualités > Agir rapidement pour mettre fin aux pratiques déloyales dans le secteur de l'aviation !

Actualités


Agir rapidement pour mettre fin aux pratiques déloyales dans le secteur de l'aviation !

Agir rapidement pour mettre fin aux pratiques déloyales dans le secteur de l'aviation !

Le 02/07/2013

Communiqué de presse de Christine de Veyrac, Députée européen

Le Parlement européen a aujourd'hui appelé l'Union européenne à mettre en place des mesures de soutien au secteur aéronautique afin de mettre fin aux pratiques déloyales de certains acteurs dans le domaine de l'aviation.

Alors que la concurrence fait rage sur le marché aéronautique mondial et européen, les parlementaires ont rappelé que les règles du jeu devaient être équitables pour opérer sur un marché ouvert et non faussé.

"L'Union européenne doit réagir au plus vite et accompagner la filière aéronautique dans sa mutation en adoptant des outils de soutien et de lutte contre toute forme de distorsion du marché. Le secteur aérien reste puissant mais fragile. Protéger l'aéronautique, c'est protéger la compétitivité et l'attractivité des 5,1 millions d'emplois dans nos territoires, mais aussi protéger notre réseau de dessertes régionales si important pour nos concitoyens !" rappelait Christine DE VEYRAC.

Depuis de nombreux mois déjà, le Parlement européen tirait la sonnette d'alarme en demandant à la Commission européenne de proposer des mesures concrètes face à la montée en puissance d'acteurs d'Asie ou du Moyen-Orient, prêts à tout pour pénétrer le marché européen.

"La bataille se joue aujourd'hui à tous niveaux. Nos constructeurs sont confrontés à l'apparition de nouveaux acteurs, notamment d'Asie, profitant de législations permissives ; je pense ici au cas de notre avionneur ATR. Mais la bataille se joue aussi entre aéroports ; si l'Union n'investit pas rapidement dans ses infrastructures aéroportuaires, les plateformes de correspondance mondiales se délocaliseront vers ces mêmes régions où de lourds investissements d'infrastructures portent aujourd'hui leurs fruits. Et sans parler de nos compagnies aériennes qui bataillent aujourd'hui contre l'émergence de compagnies asiatiques bénéficiant de financements conséquents, mais aussi contre l'essor incroyable des compagnies à bas coût qui répondent certes à une demande de nos concitoyens mais usent pour cela de pratiques flirtant parfois avec la légalité." expliquait Christine DE VEYRAC.

"Je me félicite de cette prise de position du Parlement européen mais appelle la Commission à agir rapidement. Une Europe forte est une Europe ouverte et concurrentielle, mais aussi une Europe qui protège et agit dans un intérêt citoyen." soulignait le député européen de Toulouse à l'issue du vote.  

www.parti-udi.fr
Mentions légalesPlan du siteContact